En ligne téléchargement gratuit la question romaine pdf, epub

En ligne téléchargement gratuit la question romaine pdf, epub

la question romaine

  • ISBN: B01C681C8M
  • Author:
  • Langues: Français
  • Évaluation: 4.5/5 (Votes: 3204)
  • Broché: 152 des pages
  • Disponibilité: En stock
  • Télécharger les formats: PDF, EPUB, KINDLE, FB2, AUDIBLE, MOBI et d'autres

Description du produit

ce livre est parfaitement mis en page pour une lecture kindle
extrait
M. Villemain m’a fait l’honneur d’écrire que j’étais un publiciste d’avant-poste. J’accepte le reproche  ; il le faut bien. Moi-même, il y a deux ans, tandis que notre glorieuse armée courait à la délivrance de l’Italie, j’ai écrit à l’Empereur Napoléon III  : «  Mon livre est un soldat d’avant-garde  ; laissez-le partir avec les autres  !  »
Notre armée n’a pas mis trois mois à vaincre l’Autriche, à délivrer la Lombardie, à jeter les bases de ce magnifique royaume qui embrassera bientôt la Péninsule entière. Mon petit livre a marché moins vite que les zouaves. Les vérités imprimées cheminent lentement, quand la police les saisit chez le libraire. Il a fallu deux ans au peuple italien pour donner raison à tous mes éloges  ; au gouvernement pontifical pour justifier toutes mes accusations. C’est après un stage de deux ans que mes paradoxes les plus audacieux se sont élevés au rang de banalités oratoires. Les Dupanloup, les Keller et les Veuillot y répondent par des injures, lorsqu’ils se sentent en voix, mais on ne les discute point.
Ce qui semblera peut-être invraisemblable à nos petits-enfants, c’est que la justice m’ait inquiété en 1859 pour avoir imprimé des faits et des idées que les plus grands personnages de l’État proclament hautement en 1861. Je ne me plains pas des poursuites que j’ai subies. Elles m’ont mis en relation avec quelques hommes de l’esprit le plus élevé et de l’urbanité la plus exquise, nos magistrats, pour tout dire en un mot. Elles m’ont permis de changer certaines expressions violentes que le bouillonnement de ma passion avait fait monter à la surface du livre.
J’ai profité de l’occasion pour effacer tout ce qui semblait attentatoire au pouvoir spirituel.
La conclusion provisoire que je proposais en 1859 est déjà dépassée par les événements. Un prince français, dans un discours applaudi de toute l’Europe, en a indiqué une nouvelle, beaucoup plus radicale, et que j’adopte avec joie. Qui sait si, dans deux ans, on n’en trouvera pas une définitive  ? Cherchons.
Le char classique du progrès est un coche pesant qui s’arrête au moindre obstacle, au plus petit Villafranca. Les voyageurs s’endorment, les chevaux soufflent, les femmes chantent, les moines et les académiciens disent leur bréviaire, la mouche parasite s’assied sur le nez du cocher. Venez ici, gens de cœur, hommes de bonne volonté, et poussons tous ensemble à la roue, dût-elle nous écraser un peu  !
E.A.

Livres connexes